AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Partagez | 
 

 LE CALAGE (d'une grue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant
AuteurMessage
punk06


Date d'inscription: 19/02/2010
Localisation: NICE (06)
Emploi: polyvalent, enfin poli et ne valant rien

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Lun 31 Mai 2010 - 2:31

Tuko, et les "autres" bien sûr;

ce n'est pas la meilleure réponse que je vais vous faire, mais vous demontrer ce qu'est le métier de "grutier responsable" à l'époque certe pas de CACES mais si je dois le refaire je le refais au pareil:

montage d'une grue à tour (Potain 764) grue mobile PPM 680ATT, le site une route de 4m40 de large avec un mur de 1m40 d'un côté et un grillage de l'autre (tous deux appartenant à des propriétés privées) je cale la grue en demi-calage de chaque côté, portée pour montage de la grue 19m sur l'arriére, portée pour le déchargement des semis 22m sur l'avant. si tu programmes en demi-calage = tu replis, tu rentres à la maison; alors j'ai programmé calage plein pot, et tout en travaillant j'oubliais pas de mater avant chaque orientation de 180° et ce pendant 2 jours, j'ai même aligné les 45m de flèche dans la ruelle sur l'avant du porteur.

la pensée qu'ont les "anciens": si tu ne fais pas le boulot avec certains risques, un conccurent le fera; donc tu rentres à la maison et cela se répéte x fois dans l'année ton patron à part fermer boutique je ne vois pas ce qu'il peut faire.
comme d'autres, j'étais sur le marché du travail quand il y a eu 2 chocs pétroliers, je peux vous dire que de rester pendant 2 à 3 mois au dépôt et avoir le salaire minimum à la fin de chaque mois c'est pas l'apanacée.
alors avant d'utiliser ce droit de retrait qui vous est cher, réfléchissez bien, les 15 années à venir ne sont pas roses.

je suis loin d'être pessimiste, mais réaliste. le CACES n'a été inventé que pour protéger les plus tête-en-l'air d'entres vous, vos patrons et pour combler un trou de la SS qui ne sera jamais rempli en vous rendant soi-disant responsable.

sur ce, @pluche

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme


Date d'inscription: 18/02/2010
Localisation: Pays des Abers
Emploi: grutier portuaire

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Lun 31 Mai 2010 - 17:58

A quand des grues avec des capteurs de sorties de poutres et d'orientation afin de toujours optimiser la courbe de charge de charge en fonction du calage de chaque poutres ???
Cela existe déjà sur les chariots télescopique rotatif .
Je sais , certains vont me dire , on rajoute encore des capteurs , des ceci , des cela et quand tout ça sera en panne ...
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

modérateur
modérateur
Date d'inscription: 21/02/2010
Localisation: Charleville 08000
Emploi: grutier

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Jeu 10 Juin 2010 - 20:21

Jérôme...
j'ai eu une Faun ATF 40.3 en 1990, et il y avait des capteurs sur les poutres, et oui!!!

Si tu ne sortais pas tes poutres entiérement, tu étais en code erreur avec le CEC, alors je te dis pas dans les usines, comme cela était emmer........ j'avais donc fini par mettre des rizlands pour les maintenir en position travail!!
pas le droit mais tanpis!!!

Pour ce qui est d'un capteur sur l'orientation, j'ai un vague souvenir qu'il y en avait un sur une grue, mais je ne sais plus trop, la mémoire me manque!!
je crois que selon comment était l'orientation, tu ne pouvais pas mettre le porteur en route dans la cabine du bas, je parle pour les petites grues, que tu déplaces sur les chantiers en conduisant de la cabine haute!!

Si quelqu'un (alain) en a un vague souvenir je suis preneur pour d'autres explications, merchhhiiiii!!!
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme


Date d'inscription: 18/02/2010
Localisation: Pays des Abers
Emploi: grutier portuaire

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Jeu 10 Juin 2010 - 21:11

Tes capteurs ne donnaient certainement qu'une indication quand à la sortie ou non des poutres . Certains constructeurs de chariot télescopique rotatif comme Merlo vont plus loin : ( voir page 10 )
http://www.merlo.it/pdfs/Roto4025_f_web.pdf
Revenir en haut Aller en bas
BENNY


Date d'inscription: 14/03/2010

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Mer 16 Juin 2010 - 19:50

mais par contre à ma boite sur mes nacelles wumag ,il y a des capteurs de "sortie des poutres" et l'abaque de la nacelle est configuré en fonction de cela
et oui cela existe
Revenir en haut Aller en bas
punk06


Date d'inscription: 19/02/2010
Localisation: NICE (06)
Emploi: polyvalent, enfin poli et ne valant rien

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Mer 16 Juin 2010 - 20:30

BENNY,
pendant 2 ans j'étais sur une wumag 42m, effectivement il y a les détecteurs de proximité de sortie de poutres, il s'agit d'un télérupteur à roulette qui rentre dans des trous sous la poutre en calage maxi, demi-calage et gabarit; mais cette nacelle n'avait que la carte mére calage totale, je me suis retrouver sur un chantier où je ne pouvais sortir juste en demi-calage (mais pas de trous) travail en hauteur 26m déport 8 à 10m; alors que faire: concidérant que je suis un vieux con responsable, j'ai sortie ma petite clé "aleine" de 5 et déposé les détecteurs, certes l'écran de contrôle me donnait calage plein pot, mais mes yeux eétaient rivés sur la portée (sachant qu'en demi-calage on pouvait faire le travail).

la semaine derniére j'ai utilisé une mini-grue sur chenilles, dans un site hyper étroit, 1 patin j'ai réussi à le mettre correctement, les 2 autres pas déployés entierement donc dépose dues détecteurs et fil de fer pour les bloquer, quand au 4éme patin impossible de le déployer (contre un mur) solution: un cric de 5t sous l'axe de dépli du patin et un cric de 5t sous le patin pour faire croîre au CEC que le patin était posé au sol; certes cela peut vous paraître fou mais on a fait le boulot, le client content et même que le client de mon client a ouvert son porte-feuille. CLIENT CONTENT = CLIENT ACQUIS telle est une de mes dévisses.

à tous,
PPM C580 (45t) elle était équipée de détecteurs sur les poutres (un led rouge se réfléchissant sur un morceau d'inox: le grutier prend une poutre béton 8t 20m de long, hauteur d'élinguage 16m, il la souléve, oriente et démâte en même temps; une poutre se souléve (2cm) et rentre de qques mm, le détecteur informe le CEC qu'il y a problème, automatiquement ce même CEC arrêt tous mouvements mais la charge vu la longueur d'élinguage et la longueur de câble de levage sortie continue sa course, normal jusque là; mais la course va tellement loin (dûe à une orientation rapide) qu'elle dépasse le seuil de basculement et la grue se couche sur l'arriére; heureusement que le grutier était un "vieux" parce qu'il est resté dans la cabine, accélérait à fond, démâté et moulé le crochet de tout ce qu'il pouvait de ce fait la fléche s'est posée sur un tas de remblais et a pu faire son effet de contre-banane ce qui a sauvé la fléche, mais pas les deux poutres arriéres.

alors, vos détecteurs de poutres à la poubelle, le top étant le brochage des poutres.

@pluche

Alain

Gérard, tu veux parler des PPM ou des GRIFFET que l'on enlevait le volant ou le cardan de direction sous la cabine haute, je pense????
quand je pense que l'on montait, certes en traditionnel, des POTAIN 646, 764 avec ces machines et rare étaient les accidents, mais on avait le temps..
Revenir en haut Aller en bas
Jérôme


Date d'inscription: 18/02/2010
Localisation: Pays des Abers
Emploi: grutier portuaire

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Mer 16 Juin 2010 - 21:21

Tout à fait d'accord avec toi le brochage est la solution idéale , mais n'est malheureusement pas toujours réalisable .
De plus connais tu beaucoup beaucoup de grutier de grue de petit tonnage ( - de 50 T ) qui brochent systématiquement ???
Moi non , et la gueule que font certains quand ils me voient le faire ...
A ce sujet , un truc qui m'a toujours fait marrer : A quoi ça sert d'avoir les commandes de stabilisation dans la cabine tourelle , si on obligé de descendre pour enlever ou mettre ses broches ?????
Revenir en haut Aller en bas
Gérard

modérateur
modérateur
Date d'inscription: 21/02/2010
Localisation: Charleville 08000
Emploi: grutier

MessageSujet: Re: LE CALAGE (d'une grue)   Mer 16 Juin 2010 - 21:37

Ta réflexion est bonne , Jérôme, pourquoi avoir les commandes des poutres et stabilos dans la cabine haute???

Ben, si tu n'as jamais travaillé en usine , je peux te dire que cela est fort utile!!
Tout en avançant pour te mettre en place, (je te parle d' un endroit sans place, ou tu glisses ta titine comme tu peux,) tu peux sortir tes poutres au fur et à mesure de l'avancement!!
Une fois en place là ,tu peux descendre et brocher tes poutres!!
Je te dis ça, mais ayant été sur une 30,40 et 50 t, comme tu l'as bien dit, ils sont rare les grutiers qui brochent !!!
moi le premier fou rire et j'en connais d'autres lol!
Revenir en haut Aller en bas
 

LE CALAGE (d'une grue)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 30Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 16 ... 30  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum INTERLEV.org ::  ::  :: -